Saint Jacques de Compostelle

Le chemin de St. Jacques Arles Toulouse passe au nord du village de Villenouvelle. En faisant une halte à la Maison Joséphine, vous rencontrerez sans doute des pèlerins de passage ou pourrez papoter avec Gwenaelle, votre hôte, de son expérience espagnol.

Elle sera ravie d’échanger avec vous sur ce sujet.

Combien de fois, arrivé sur l’esplanade de Montgiscard en suivant le GR 65.3, le pèlerin (Japonais cet été, ou Canadien) n’a plus qu’une seule ressource, c’est de s’adresser au commerçant accueillant du Presse-Papiers afin d’obtenir des informations ainsi que l’apposition d’un sceau sur la fameuse « crédencial », sorte de carnet de route ou de passeport attestant de son passage dans la cité, car ils sont de plus en plus nombreux les pèlerins qui reprennent la route, en direction de Saint-Jacques de Compostelle: nom d’origine latine « Campus Stella », champ de l’étoile: une étoile aurait désigné le lieu de sépulture de l’apôtre Saint-Jacques à l’ermite Pélage.

Lire Plus

Parmi les quatre voies qui traversent la France pour rejoindre la Galice, au nord de l’Espagne, la voie tolosane est assurément la plus originale. Entièrement balisé, le GR 65.3 d’Arles au col du Somport à 1.632 m d’altitude, ce chemin conserve encore aujourd’hui toute l’authenticité et la rudesse des régions traversées. La voie d’Arles a enregistré une très forte évolution: par exemple, à Murat-sur-Vèbre à la pointe est du Tarn, l’augmentation des passages avoisinait les 50 % ainsi qu’un étalement plus long sur un nombre de mois plus important. Alors que les trois autres itinéraires, depuis Tours, Vezelay ou bien Le Puy se rejoignent à Ostoba dans le Pays Basque pour franchir les Pyrénées à Roncevaux, la voie d’Arles qui draine les populatios d’Europe centrale et d’Europe de sud, notamment d’Italie, elle passe par Saint-Gilles, Montpellier, Saint-Guilhem-le-Désert, Castres, Villefranche, Montgiscard, Toulouse, Auch, Pau, Oloron, enfin le col du Somport pour se joindre aux trois voies précédentes afin de former le « Camino Francès » qui longe le nord de le péninsule ibérique jusqu’à Saint-Jacques et plus loin au Cap Finisterre;